Rechercher
  • docray

Retour aux sources: Ibrahim Bah-Clozel

Dernière mise à jour : 6 déc. 2019

Ibrahim Bah-Clozel, Chirurgien urologue, ancien assistant des hospices Civils de Lyon, spécialiste reconnu sur la Drôme et l’Ardèche nous a décrit son projet et son état d’avancement :

http://eaudemawa.com/

Il n’a jamais perdu le lien avec ses origines familiales Guinéennes, en Afrique de l’Ouest.

1992…Après un drame familial il retrouve le berceau de sa famille et constate à quel point celle-ci est soudée.

La situation politique récemment stabilisée permet d’envisager le présent et l’avenir d’une manière plus optimiste que dans la plupart des pays d’Afrique.

Il s’agit d’une ancienne colonie française, la première à s’être émancipée par référendum organisé par le général De Gaulle à la fin des années 50.

Cette prise d’indépendance Organisée autour de Sekou Touré, a semble-t-il plus stabilisé le pays que divisé les différentes ethnies qui composent la population : les Peuls, en moyenne instruits et cultivés, contrôlant le commerce, Les Malinkiés, aujourd’hui au pouvoir, et les Soussous.

Il s’implique alors dans la vie quotidienne de son pays d’origine.

Un problème crucial se pose alors : le manque d’eau potable dans la capitale : (Conakry ).

Un bon résumé sur le sujet:

https://www.youtube.com/watch?v=GyVor14XOfE

Suivi d’un état des lieux de la Société des Eaux Guinéennes (S.E.G):

https://www.youtube.com/watch?v=0On_WrGgMmw

Le Dr Bah-Clozel découvre l’économie de l’eau en plastique au cours d’un séjour brésilien, à RECIFE, où l’eau à boire est livrée en bonbonne (Principe des Garafon).

Il décide de fonder une entreprise destiné à trouver et puiser l’eau potable (La Guinée est qualifié de Château-d’Eau de l’Afrique de l’Ouest), à la conditionner, la transporter, la livrer au sein De la métropole.

La société française EUREAU SOURCES, met alors son expérience du conditionnement en bonbonne au service de la société EAU de MAWA, à terme séduite par le projet, investit dans cette dernière.

Le projet en vidéo :

https://youtu.be/x3XTvk3Hzpc

Ce projet à dimension humanitaire, d’économie sociale et solidaire est dans l’air du temps et commence à Intéresser les fonds d’investissement.

« Notre 1ère augmentation de capital de 217 515 euros est désormais terminée, ce qui nous permet de lancer le projet par la construction de notre site de production et de conditionnement d’eau. Une seconde augmentation de capital va être lancée afin d’atteindre notre objectif initial de 300 000 euros et ainsi pouvoir démarrer notre projet dans les meilleures conditions possibles »

16 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout